Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'AUTEUR - MEREMPTAH

 

 

2yeuxet1plume / Autour de Matthieu Chedid -M- alterne tant des billets scrutant l'actualité et les mystères de cet artiste guitariste (informations très souvent fournies par -M- lui-même ou ses équipes)  que des articles plus personnels : photographie, écriture, découvertes musicales, etc.

 

  Armé d'un Pentax K5, fidèle filet d'images, je capture par exemple, au gré de mes envies, instants de vie et tableaux naturels. Pas de sujets de prédilection, si ce n'est le beau, l'incongrus, l'intéressant.

 

Professeur d'Histoire Géographie, parolier SACEM, j'adresse un petit clin d''oeil à mes chers élèves de passage, anciens ou actuels : eh non, vos enseignants ne se morfondent pas, une fois les cours terminés, dans d'austères livres poussiéreux et barbants ... enfin, pas que !

 

 
~ 2 yeux 1 plume ~
Autour de Matthieu Chedid par Meremptah
 
 
 

CONTACTS ET RESEAUX SOCIAUX

________________________________________________

 

 

Nous envoyer un message privé

 

Contacter Autour de Matthieu Chedid 2yeuxet1plume

 

 

Notre page Facebook

 

Facebook Autour de Matthieu Chedid 2yeuxet1plume

 

 

Notre compte Twitter

 

Twitter 2yeuxet1plume Matthieu Chedid -M-

 

 

Abonnement RSS au site

 

RSS 2yeuxet1plume Matthieu Chedid -M-

 

 

27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 18:14

 

Le protégé de Matthieu Chedid -M- a fait du chemin ... et nous prépare un 2ème EP plus adulte

 

Thomas Monica publiera, le 18 novembre 2016, son deuxième EP en l'espace d'un an à peine, après le très réussi Angle d'or (dont vous retrouverez notre review ici). 

 

Soutenu par Joseph Chedid et ses synthétiseurs, ou encore David Hachour au mastering (comme The Avener, Renaud, etc.), le guitariste dandy comptant parmi mes amis (précision nécessaire à l'aube d'une critique se voulant impartiale) s'aventure dans les arcanes de la transcendance et du sacré avec ce nouvel opus, nommé Delta.Mystique. L'artiste a eu la gentillesse de nous le faire découvrir en avant-première ... impressions.

Pochette de Delta.Mystique par Thomas Monica (Réal : Pierre Antoine Fvp)

Pochette de Delta.Mystique par Thomas Monica (Réal : Pierre Antoine Fvp)

 

Par le choix de ce titre cryptique - nom d'un symbole utilisé pour représenter la trinité divine, sous la forme d'un triangle comprenant un oeil en son centre - Thomas Monica nous offre une clef de lecture quant aux 5 titres qui composent cet album. Et témoigne d'une quête de sens plus profonde que sur le précédent ouvrage ...

 

Le premier titre conforte cette idée : par son nom (Au-delà), son message (adressé à l'absent), et sa mise en musique, comme sur ce leitmotiv rythmique où roule un tom basse tribal dans une envolée incantatoire, teintée d'animisme rock. "Ta mort me tord en deux : j'ai tort, mais je t'en veux" crie-t-il aux cieux, littéralement, dans un arrangement discret mais pertinent, fouillé, au travers d'une composition d'apparence classique, puissamment secondée par un riff saturé.

 

Le second titre, intitulé Perséphone, cultive la nostalgie d'une époque doucereuse ("J'aime aller de l'arrière"), déroulant sur de discrets choeurs insouciants et une ligne de basse 70's des paroles travaillées, amoureuses tant de la langue que du mystère. Une chanson choisie par Thomas Monica comme premier single, illustrée par un clip en clair obscur réalisé par Pierre-Antoine Boillon, magnifiant en silhouettes découpées et ralentis maîtrisés une enfance comme regrettée ... sacralisée.

 

 

Le Mépris poursuit la quête d'essentiel dessinée par cet EP inspiré : "Quand la nuit nous emportera, qu'est-ce qu'il adviendra ?" interroge la voix haut-perchée et voilée de Thomas Monica (comme un raccourci organique liant l'innocence à la souffrance), sur de sobres nappes synthétiques, en conclusion d'un refrain efficace faisant de l'ouverture à l'Autre l'un des piliers du bien-être...

 

Impertinent, Thomas Monica travaille son passé, précieux métier à tisser l'âme, dans des aphorismes à double sens qui glacent notre propre enfance, sous l'habit d'une composition faussement détachée, mais appesantie à dessein par une production sciemment ternie, comme le serait un un miroir anciennement rutilant que le temps aurait dépoli : "Quand j'étais petit, je demandais d'où je viens : on me répondait rien".

 

L'EP s'achève sur son meilleur titre, le mélancoliquo-funky Oiseau de Paradis, pleurant l'absurdité d'une humanité qui s'abandonne en des paradis artificiels sans consistance ("Nos villes ont effacé le ciel [...] connectés, mais plus au ciel").

 

Thomas Monica par Sylvain Velluet

Thomas Monica par Sylvain Velluet

 

En cinq titres courts, n'excédant que rarement les 3 minutes, allégés de toute scorie inutile, pour ne pas dire dépouillés, Thomas Monica vise le coeur, sans détours.

 

Le sien, saignant de l'absence.

Le nôtre, brûlant de (re)vivre.

Celui du Monde, en perdition.

 

Textes sombres à tiroirs, voix perchée douce-amère, guitares fines et bivalentes. Trinité de sens. Delta.Mystique.

 

 

PAGE FACEBOOK DE THOMAS MONICA : https://www.facebook.com/thomasmonica/

 

 

 

Cet article vous a plu ? Pour ne rien manquer de l'actualité de Matthieu Chedid -M-, ABONNEZ-VOUS A NOTRE PAGE FACEBOOK : MATTHIEU CHEDID BY MEREMPTAH

 

Retrouvez aussi nos billets et bien davantage sur le SITE INTERNET ET OFFICIEL DE MATTHIEU CHEDID.

 

 

Autour de Matthieu Chedid - 2yeuxet1plume -  Par Meremptah ~

 

Partager cet article

2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 16:42

 

Matthieu Chedid -M- a été invité par Yaron Herman à Marciac

 

Yaron Herman et le festival jazz de Marciac (32) ont un point commun. Ils aiment à provoquer des rencontre inatendues. Le jeune pianiste de jazz l'a prouvé de nombreuses fois, comme sur son album A time of everything dans lequel il adapta des titres pop de Britney Spears ou de The Police, en 2007.

 

Ce samedi 30 juillet 2016, il invitait -M- aka Matthieu Chedid, à l'univers musical très éloigné des contrées ternaires, le temps d'un concert unique, auparavant rodé à l'Odéon, à se produire avec lui en ouverture du plus grand festival jazz d'Europe.

 

Non pas pour contraindre le Machistador à se fondre dans un style autre, mais au contraire pour provoquer la fusion d'univers d'apparence dissemblables mais qui, pourtant ... se superposent à merveille, comme vous allez pouvoir le constater au travers du présent article, enrichi de vidéos à même de permettre aux absents de (re)vivre numériquement ce Live unique (à noter que vous retrouverez ce billet ainsi que de nombreux autres contenus sur le site officiel et ludique de Matthieu Chedid, dont la communauté ne cesse de grandir : www.labo-m.net)

 

MATTHIEU CHEDID ET YARON HERMAN - Les fusion(s) de Marciac

 

Dès les balances de l'après-midi, la curiosité était aiguisée. Le quintet de musiciens devant se produire à partir de 23h00 y donnait la dernière main à des rencontres déroutantes. Le ton était d'ailleurs donné par le premier groupe s'étant produit ce soir là, Paname Panic, composé de 5 musiciens énergiques et dotés d'une technique hors pair, que le rappeur américain Beat Assaillant a rejoints en milieu de représentation, pour une prestation de haute volée. Les spectateurs, conquis, étaient fin prêts à être déroutés de plus belle.

 

Après un court entracte, le concert de Yaron Herman et Matthieu Chedid débute, tandis que, dans la fosse aux photographes, j'arme mon Pentax K5 pour les 20 premières minutes du show pour tenter d'enrichir le présent billet de quelques clichés ... assez inutilement, ma carte mémoire ayant été en partie flashée et son contenu quasi intégralement perdu, à de rares exceptions près. 

 

Le pianiste franco-israélien débute seul au piano. Il étrenne la scène dans un registre classique pour les festivaliers, comme un habile écran de fumée destiné à masquer les fusion(s) à venir. L'âme connectée à son Steinway & Sons, il ne semble pas tant jouer qu'exprimer son intériorité. L'union de l'homme et du clavier est envoutante : son interprétation solitaire de Ose Shalom dévoile, à ceux qui ne connaissaient pas encore cet artiste, un musicien virtuose doublé d'un être familier de ses propres émotions. Yaron n'est pas dans l'étalage technique : il quête la grâce, et y parvient.

 

Yaron Herman au piano / Festival Jazz de Marciac / ©Meremptah

Yaron Herman au piano / Festival Jazz de Marciac / ©Meremptah

 

Sur scène le rejoint pour un deuxième morceau son comparse de batteur, Ziv Ravitz, génial de touché et de lâcher-prise, pour une version chaloupée, sensuelle et en partie improvisée du titre Vista, que les curieux pourront retrouver sur la toile en sa version originale. 

 

Ziv Ravitz au Festival Jazz de Marciac / ©Meremptah

Ziv Ravitz au Festival Jazz de Marciac / ©Meremptah

 

Puis se présente Emile Parisien, le local de l'étape. Ayant fait ses armes au collège Jazz de Marciac aux côtés de Guy Laffite, il propose, avec son saxophone soprano, un jeu habité, dans lequel chaque note est pleinement investie, et chaque phrase musicale devient une phrase aux mots propres et jetés avec force. Il faut voir ce musicien de talent jouer de son souffle et de son corps sur Papillons, accompagné de Yaron et Ziv, pour finir de comprendre que les musiciens réunis ce soir partagent l'impératif du jeu plein, sans masques ni fard. Et le goût de l'improvisation, par cette réinvention nerveuse et instantanée du titre La confusion sexuelle des papillons paru initialement sur l'album Alter Ego de Yaron Herman.

 

Entre alors sur scène l'étonnant invité de la soirée, Matthieu Chedid, non-jazzman mais musicien essentiel, accompagné du discret mais excessivement doué Bastien Burger, bassiste du groupe The Dø et, par ailleurs, photographe de talent.

 

Les spectateurs ne s'y trompent pas, applaudissant déjà chaudement cette formation inédite : l'inattendu s'annonce. Comme lors de ce premier morceau à cinq, sobrement intitulé The Jam sur le conducteur de la soirée, une longue improvisation ni-jazz, ni-pop, mais pleinement musicale, où les artistes semblent rechercher, dans une évidente complicité, l'équilibre subtil permettant de faire co-exister les particularismes en un tout transcendant, planant, porté, entre autres choses, par l'archet manié par -M-.

 

Une expérience à revivre dans la vidéo ci-dessous, réalisée par Jean-Marc Birraux et généreusement transmise par les équipes de Matthieu Chedid et de www.labo-m.net, que nous remercions.

 

 

Les titres, improvisés à 90% dans le plus pur esprit jazz, s'enchainent sous un chapiteau abritant 6.000 spectateurs sagement assis mais néanmoins transportés tout autant que déroutés par l'alliage qui se forge devant eux.

 

Comme sur Océan, débutant classiquement à l'oreille des amateurs de Matthieu Chedid, en guitare-voix, mais fusionnant rapidement avec les inspirations fulgurantes de Yaron, Ziv, Emile et Bastien, elles-mêmes nourrissant le jeu de -M- d'une spontanéité et d'une insouciance inscrites tant dans ses doigts que sur ses traits, animés d'un feu intérieur - presque enfantin - que je lui avais rarement vu. 

 

Entre riffs de guitare, solos de piano, section rythmique subtile et envolées de sax, les créations instantanées à partir des standards de Yaron ou de Matthieu se succèdent : les frontières repoussées, éclatées, comme pour mieux tordre le cou aux cases qu'aiment à forger certains critiques, révèlent en son entier l'unicité des artistes que beaucoup voudraient différencier, par la MUSIQUE, au-delà des bannières artificielles.

 

Car c'est bien elle que les fusion(s) de Marciac, ce soir là, mirent à l'honneur.

 

Certains - rares - spectateurs ne semblèrement pas comprendre la philosophie de l'instant, une dame, derrière moi, se bouchant par moment les oreilles, répétant à l'envie, comme pour mieux convaincre son entourage : "ce n'est pas du jazz, ce n'est pas du jazz". Et ne voyant pas que, sous ses yeux, se matérialisait pourtant à la perfection la définition que donnait du jazz, en 2003, le musicologue Peter Eldson : "une musique qui réunit des qualités telles que le swing, l'improvisation, les interactions entre les musiciens du groupe, le développement d'une expression personnelle, et l'ouverture à différentes possibilités musicales".

 

Le conducteur du concert de "Yaron Herman invite Matthieu Chedid" à Marciac

Le conducteur du concert de "Yaron Herman invite Matthieu Chedid" à Marciac

 

Et puis...avaient-ils vraiment envie, ces 5 majeurs, de proposer un concert comme Marciac en avait vécu tant d'autres ? A l'évidence non. Et, dans son presque-entier, le public ne s'y trompa pas, goûtant avec délice l'entreprise de déconstruction(s) qui s'opérait ce soir là. Car le plaisir évident du 5et et sa complicité éclatante rejaillirent irrémédiablement sur une foule réceptive, tout à tour applaudissant les improvisations de Yaron, Emile et les autres, ou scandant les refrains mélodieux de Matthieu.

 

Et Marciac bascula. Fut conquise par douceur. A l'aube d'un Mama Sam de 13 minutes et d'anthologie, -M- invita les spectateurs à lâcher-prise. Ce qu'ils firent, se délectant des solos qu'un à un leur proposèrent les musiciens présents sur scène, chantant, dansant, faisant vibrer le sol du plaisir éprouvé, se reconnectant avec eux-mêmes (je vis ma mère, qui découvrait Matthieu ce soir-là, s'extérioser comme jamais, rajeunissant de 30 ans).

 

Un instant de communion(s) qui marquera pour longtemps l'Histoire de ce si beau festival en terres gasconnes, en cette commune qui m'est si chère.

 

 

A 0h35, le concert semble toucher à sa fin, alors que les artistes revêtent des lunettes à led en forme de -M- (au travers desquelles je me suis toujours demandé comment l'on pouvait bien voir). Ils réinventent Souvenir du futur, en un jam électrisé et jazzy, habillé d'inspirations fulgurantes et de riffs de standards célèbres, le tout prenant des allures de Gimmick imprévu.

 

A l'instant du salut, l'émotion est palpable dans la salle, mais plus encore entre les musiciens, semblant réaliser le caractère précieux de ce qui venait d'être réalisé, et transpirant d'une complicité, d'une fusion (là encore) palpable des âmes, déclenchant une standing ovation comme un microséisme.

 

Yaron Herman, Matthieu Chedid, Bastien Burger, Emile Parisien et Ziv Ravitz à Marciac.

Yaron Herman, Matthieu Chedid, Bastien Burger, Emile Parisien et Ziv Ravitz à Marciac.

 

Yaron Herman et sa bande prolongeaient le plaisir en deux rappels, leurs noms scandés avec passion par une foule frappant des mains à tout rompre : l'un prévu (une version apaisée de Je dis Aime, dont le nouvel habillage la faisait redécouvrir même aux plus farouches afficionados de Matthieu Chedid), l'autre pleinement improvisé, au cours duquel Machistador fut enrichi d'un pont immense et mouvant, à mes oreilles LE morceau de bravoure du set, éclatant puis épousant toutes frontières ...

 

Après 2h30 d'un concert unique, dont l'essentiel fut improvisé, les artistes s'éclipsèrent définitivement, mais non par l'esprit.

 

Car ce soir de juillet 2016, les fusion(s) de ces 5 musiciens terribles se firent effusion(s). Et Yaron Herman d'avoir ce mot : "Marciac : enfin debout !".

 

Yaron Herman invite Matthieu Chedid / ©Francis Vernhet (avec son autorisation)

Yaron Herman invite Matthieu Chedid / ©Francis Vernhet (avec son autorisation)

 

Il m'a semblé, intimement, que Matthieu s'était mué dans cette aventure, plus que dans d'autres. Qu'il s'y est nourrit d'un langage neuf, à même de renouveler subtilement le sien, comme l'avait fait - ou le ferait aussi - une épopée malienne ...

 

Par ces métissages, par ces alliages, par ces découvertes humaines et musicales dont il parait ressentir un profond besoin, Matthieu Chedid se réinvente, enrichit par petites touches son ADN musical. Comme un besoin de renaitre, et de proposer, dans un futur qui se voudrait proche, un album studio qui profiterait de ces expériences, et aurait par là même sa voix propre, inédite. 

 

En alchimiste, l'artiste augure, par sa soif de rencontres et de projets collectifs, un prochain grand disque solitaire.

 

Croquis par @DrawMyEvent

Croquis par @DrawMyEvent

 

 

Cet article vous a plu ? Pour ne rien manquer de l'actualité de Matthieu Chedid -M-, ABONNEZ-VOUS A NOTRE PAGE FACEBOOK : MATTHIEU CHEDID BY MEREMPTAH

 

Retrouvez aussi nos billets et bien davantage sur le SITE INTERNET ET OFFICIEL DE MATTHIEU CHEDID.

 

 

Autour de Matthieu Chedid - 2yeuxet1plume -  Par Meremptah ~

Partager cet article

Billet écrit et publié par Meremptah - dans AUTOUR DE -M- (MATTHIEU CHEDID)
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 16:45

 

Matthieu Chedid -M- : quand et comment a-t-il inventé le personnage de -M- ?

 

Matthieu Chedid est indisociable de -M-, son double super-héroïque et extraverti, inventé il y a plus de 20 ans.

 

Mais pourquoi l'a-t-il créé ? A partir de quelles inspirations ?

 

Et surtout, n'est-il vraiment apparu sur disque, pour la première fois, qu'en avril 1997, au moment de la sortie du Baptême, premier disque solitaire de Matthieu Chedid ? Ou n'aurait-il pas déjà pointé le bout de son nez haut-en-couleurs quelques mois auparavant, sur l'album....d'un autre artiste ?

 

C'est à toutes ces questions - que vous ne vous posez pas forcément - que se propose de répondre le premier épisode de la "Minute M", concoté pour vous par Meremptah de 2yeuxet1plume.

 

Lien vers la vidéo Youtubehttps://youtu.be/Kzd9XwuGMeA (inaccessible via smartphone).

 

 

Petit bonus réservé aux lecteurs de 2yeuxet1plume.com : une version plus longue et très interessante de l'interview de Billy Ze Kick dans laquelle celle-ci nous raconte sa rencontre humaine et artistique avec Matthieu Chedid -M-.

 

 

*      *      *

 

QUELQUES LIENS UTILES POUR (RE)DECOUVRIR L'OEUVRE DE BILLY ZE KICK

 

SITE OFFICIEL DE BILLY ZE KICK

 

 PAGE FACEBOOK DE BILLY ZE KICK

 

BILLY ZE KICK SUR DEEZER

 

La Minute M - Une émission sur Matthieu Chedid proposée par Meremptah (2yeuxet1plume)

La Minute M - Une émission sur Matthieu Chedid proposée par Meremptah (2yeuxet1plume)

 

 

 

Autour de Matthieu Chedid - 2yeuxet1plume -  Par Meremptah ~

 

Partager cet article

Billet écrit et publié par Meremptah - dans AUTOUR DE -M- (MATTHIEU CHEDID)
commenter cet article
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 16:25

 

Matthieu Chedid -M- : découvrez quelques unes de ses pépites musciales

 

Il y a maintenant 16 ans de cela, le site officiel de Matthieu Chedid -M- ne s'appelait pas labo-m.net, mais jedisaime.com. Il abritait un forum très actif, toujours existant mais désormais amorphe et peuplé de quelques irréductibles (ditaime.com), la plupart des admirateurs du musicien à la lettre majuscule se retrouvant désormais sur un forum tout beau, tout neuf, le For-M- (que je vous invite à rejoindre si ce n'est déjà fait : l'ambiance y est délurée et sympathique) !

 

Sur ce "premier" site, donc, existait une rubrique que beaucoup d'anciens regrettent. La "Radio -M-", qui diffusait, aléatoirement, plusieurs titres de Matthieu Chedid, mais aussi des pépites rares, des inédits, etc. Des perles aujourd'hui inaccessibles pour beaucoup.

 

Albums Single Intégrale Matthieu Chedid -M- Je dis aime

Alors que je triais ma collection personelle de titres de -M-, qui attendait de moi que je rippe un grand nombre de CD pour la compléter, je me rendais compte qu'il serait bon de partager quelques uns des "trésors" qu'elle abrite. Impossible de tous les partager, pour des questions de droits d'auteur. Mais, avec "l'aimable autorisation de ...", voici une playlist hebergée sur SoundCloud et qui contient, donc, quelques "pépites" (que vous connaissez peut-être déjà, pour certaines) tirées de l'oeuvre de Matthieu Chedid

 

Des "Face B", des Lives rares, des extraits d'albums épuisés et méconnus (impossible d'en publier l'intégralité des titres pour des raisons de vous comprendrez), des titres introuvables d'autres artistes sur lesquels Matthieu assure les guitares, etc.

 

Ce n'est donc qu'un "maigre portion" mais le coeur y est ! 

 

 

De là à penser que cette première playlist de pépites serait annonciatrice de la naissance d'une nouvelle Radio -M- qui viendrait enrichir l'actuel site de Matthieu Chedid il n'y a qu'un pas ... que nous ne franchiront pas :)

Visuel ... d'une nouvelle Radio M (Matthieu Chedid) ?

Visuel ... d'une nouvelle Radio M (Matthieu Chedid) ?

 

D'autant que quelques éléments poussant en ce sens y sont déjà en place. En particulier avec la présence de la très complète "Guitare Timeline", accessible en cliquant sur le logo "-M- de A à Z" présent au pied du site labo-m.net, et qui permet de naviguer au sein de la riche carrière de Matthieu, d'en découvrir les productions personelles et les diverses collaborations, sons à l'appui.

 

Un important travail d'archivage (fourni par les équipes de Matthieu) qui sera ammené à gagner en fluiditié d'accès dans les jours à venir.

 

Matthieu Chedid Discographie

 

 

A noter, pour toutes les personnes avides de raretés vidéos chedidiennes, qu'existe une excellente et encore trop méconnue chaine Youtube ("ArchivesMChedid") abritant des archives "folles" pour tous ceux - très nombreux - ne possédant pas les premiers DVD de la carrière de Matthieu, aujourd'hui épuisés, ou qui n'avaient pas alors le réflexe "magnetoscope-a-tout-va".

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour y accéder. Meremptah.

 

Archives Vidéos Matthieu Chedid -M- ArchivesMChedid

 

 

 

 

Autour de Matthieu Chedid - 2yeuxet1plume -  Par Meremptah ~

 

Partager cet article

Billet écrit et publié par Meremptah - dans AUTOUR DE -M- (MATTHIEU CHEDID)
commenter cet article
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 07:54
 

2yeuxet1plume | Autour de Matthieu Chedid 

 
 

WESTERN

 

Soleil livide et galets froids.

Bercée des cris des eaux gelées

Et des pensées que j’ai pour Toi :

« L’amour, la haine, c’est démodé ».

Un bison blanc, au Dakota,

Dans le viseur de ton mousquet,

Trappeur, t’as peur, mais pas de moi.

« Tu veux ma peau ? Prends ce trophée ! ».

 

Western

Monotone,

Droit dans tes bottes, les yeux plissés,

Western

Monochrome,

Mon cœur moqueur comme arraché.

 

Panoramique horizontal

Sur des canyons, en Middle West,

Et ma fourrure à fleur de mâle.

« Si je rumine, t’es mal barré ».

Quand la gâchette attire tes doigts

Autant que mon cuir indompté.

J’oublie l’écho des cameras :

« Regarde-moi pour me toucher ».

 

Western

Monotone,

Droit dans tes bottes, les yeux plissés,

Western

Monochrome,

Mon cœur moqueur comme arraché.

 

Le faucon rouge de Cha-O-Ha

Ne m’avait pas tant foudroyée.

Je suis à terre. Et tu t’en vas.

« Les proies sont belles quand pas piégées »

 

PAROLES - Western

 

© Juin 2016


Paroles de Meremptah

Déposées à la SACEM

 

 

 

2yeuxet1plume - Autour de Matthieu Chedid - Par Meremptah ~

 

Partager cet article

Billet écrit et publié par Meremptah - dans Chansons (textes de Meremptah)
commenter cet article

SUIVRE MATTHIEU CHEDID

 

 

LE SITE OFFICIEL DE MATTHIEU CHEDID

 

 

 

ARCHIVES AUTOUR DE MATTHIEU CHEDID

 

Articles Actualité Matthieu Chedid

 

 

PAGE FACEBOOK DE MATTHIEU CHEDID

 

Page Facebook Matthieu Chedid -M-

 

 

 

COMPTE TWITTER DE MATTHIEU CHEDID

 

Twitter -M- Matthieu Chedid

 

 

ABONNEZ-VOUS (NEWSLETTER)

________________________________________________

 

Pour être au fait de l'actualite de Matthieu Chedid -M- et ne passer à côté d'aucun des reportages, billets de concerts et reviews de 2yeuxet1plume ...

 

Pour découvrir les nouvelles paroles de chansons et photographies de Meremptah ...

 

Souscrivez à la newsletter du site !

 

VOS VISITES

________________________________________________

 

Compteur Global