Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Matthieu Chedid -M- par Meremptah

PAROLES - Nos palais-souvenir

 

2yeuxet1plume | Autour de Matthieu Chedid 

 
Partager plus qu'un texte. Partager son processus créatif, avec. 
 
Voici qu'une nouvelle démarche s'inaugure. J'espère qu'elle vous plaira. Vous interrogera.
 
En réponse aux quelques visiteurs s'étonnant de trouver sur ces rivages des mots sans lien avec Matthieu Chedid, il me faut rappeler que ce site ne lui est pas dédié.
 
Si de nombreux contenus lui sont consacrés, la raison d'être de 2yeuxet1plume est avant tout d'y partager mes passions. Qui sont nombreuses. 
 
L'univers fantasmagorique de -M- y trouve sa place, certes. Mais aussi d'autres artistes.
 
De même que la photographie (2yeux).
 
Ou l'écriture (1plume).
 
Les mots suivants sont nés de sentiments vécus par procuration. De découvertes. De souvenirs.
 
The Bridges of Madison County. Pierre Lapointe. Le Lys dans la Vallée.
 
Le tout au spectre de ma sensibilité. 
 
Avec la volonté d'explorer un nouvelle narration. Plus spontannée.
 
Ces paroles sont sorties (presque) d'un jet.
 
Place aux mots.
 
 
*      *      *
 

NOS PALAIS-SOUVENIR


Quel étrange état que celui où je me trouve,

Qui nous a fait nous dire souffrir de trop s'aimer,

Qui éclate nos coeurs en milliers de larmes troubles,

Ceux-là même qui hier encore bondissaient de s'être liés.

Je ne sais que te dire mon amour pour que s'étire le jour,

La lumière éthérée de nos peaux épuisées.

Le crépuscule éclaire l'impossible parcours

Des passions interdites avant que d'être nées.

 

Et la nuit je bâtis

Des palais de nos souvenirs

Tapissés de nos rires

Animés de nos cris

Et la nuit je m'enfuis

Dans ces palais-souvenir

Essoufflé j'y respire

Et j'y colore ma vie

 

Voici finir l’été, la passion éphémère,

Le tourbillon de l’âme secrètement rêvé

Tandis que la raison, cette absente passagère,

Engloutit nos siècles d’or vécus l’espace de journées.

Quel invraisemblable Démiurge pourrait se juger fier

D’ainsi plonger deux âmes en la félicité

Puis d’un signal sournois pointer du doigt les fers

Qui privèrent Vandenesse du Lys dans la Vallée ?

 

Et la nuit je bâtis

Des palais de nos souvenirs

Tapissés de nos rires

Animés de nos cris

Et la nuit je m'enfuis

Dans ces palais-souvenir

Essoufflé j'y respire

Et j'y colore ma vie

 

Nos palais-souvenir (manuscrit)

Nos palais-souvenir (manuscrit)

 

© Septembre 2015


Paroles de Meremptah

Déposées à la SACEM

 

 

 

 

2yeuxet1plume - Autour de Matthieu Chedid - Par Meremptah ~

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article