Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'AUTEUR - MEREMPTAH

 

 

"Matthieu Chedid -M- par 2yeuxet1plume - Meremptah" alterne tant des billets scrutant l'actualité et les mystères de cet artiste guitariste (informations très souvent fournies par -M- lui-même ou ses équipes)  que des articles plus personnels : photographie, écriture, découvertes musicales, etc.

 

  Armé d'un Pentax K5, fidèle filet d'images, je capture par exemple, au gré de mes envies, instants de vie et tableaux naturels. Pas de sujets de prédilection, si ce n'est le beau, l'incongrus, l'intéressant.

 

Professeur d'Histoire Géographie, parolier SACEM, j'adresse un petit clin d''oeil à mes chers élèves de passage, anciens ou actuels : eh non, vos enseignants ne se morfondent pas, une fois les cours terminés, dans d'austères livres poussiéreux et barbants ... enfin, pas que !

 

 
~ 2 yeux 1 plume ~
Autour de Matthieu Chedid par Meremptah
 
 
 

CONTACTS ET RESEAUX SOCIAUX

________________________________________________

 

 

Nous envoyer un message privé

 

Contacter Autour de Matthieu Chedid 2yeuxet1plume

 

 

Notre page Facebook

 

Facebook Autour de Matthieu Chedid 2yeuxet1plume

 

 

Notre compte Twitter

 

Twitter 2yeuxet1plume Matthieu Chedid -M-

 

 

Abonnement RSS au site

 

RSS 2yeuxet1plume Matthieu Chedid -M-

 

 

18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 14:00

 

Matthieu Chedid -M- / Le Mojo des élèves du collège de Fontenilles sur la scène du Zénith de Toulouse  / Îl

 

 

Les fidèles de 2yeuxet1plume.com ne seront pas passés à côté de la parodie du clip du Mojo de Matthieu Chedid qu'ont tournée en décembre 2012 les jeunes de l'Atelier musical d'un collège de la région toulousaine, Atelier que je co-anime. Et pour cause : le site étant passé en mode midinette depuis quelques mois, je dois clairement provoquer chez plus d'un visiteur des indigestions numériques avec ma fixette chedidienne ... Et, à vous imaginer pestant sur un cycle dont ce billet ne marque pas la conclusion, je ne peux résister à en remettre une jolie petit couche. Double couche même, avec la naissance d'une rubrique m'apparaissant désormais comme incontournable  -dont vous aurez remarqué la présence d'une discrétion absolue sous le logo du site - nourrie de mon regard sur l'actualité de l'artiste, de mon vécu de ses live, de mes rencontres ou projets le concernant, etc. Quand on -M- ...

 

 

Mais revenons ici à l'essentiel... Cette parodie du Mojo par mes élèves, projet pédagogique dont la motivation première était de contribuer à opérer un rapprochement entre des adolescents d'âges et de centre d'intérêts divergents, a rapidement créé un buzz inattendu sur la toile, atteignant les 300.000 vues en à peine un mois et demi et ayant provoqué quelques frissons d'angoisse sur la si sensuelle nuque de Psy, effrayé par l'émergence de cette vigoureuse concurrence à sa suprématie chorégraphico-numérique.

 

 

Parmi ces milliers de spectateurs anonymes et internationaux - n'en doutons pas - un certain Matthieu Chedid et d'éminents membres de son équipe qui, après quelques échanges aussi fortuits que surprenants, ont invité les protagonistes de cette aventure, jeunes comme encadrants, à partager à leurs côtés une soirée -M-émorable, le 19 mai 2013, sur la scène du Zénith de Toulouse

 

 

___________________________________________________ 

 

 

Instant "aparté hallucinatoire" - j'ai, dingue, pu écrire les mots conclusifs de la dernière phrase ailleurs que dans uns de mes nombreux écrits fictionnels ratés et inachevés ! Heureusement qu'un petit clip mémoire de cette scène partagée aux côtés de Matthieu Chedid, et livré à la toute fin de cet article, vous permettra, précieux lecteurs, de vérifier par vous même que non, cet article ne se limite pas qu'à une douce rêverie (what a teasing !!!).

 

 

___________________________________________________

 

 

 

Matthieu Chedid Mojo de Fontenilles au Zénith

Elèves du Collège de Fontenilles sur la scène du Zénith de Toulouse avec Matthieu Chedid (mai 2013) 

 

 

 

 

 

Remontons un instant aux origines de ce moment de pure générosité. Après avoir navigué entre espoirs et quelque crainte de décevoir mes jeunes protégés, le soir du samedi 18 mai - en aval d'un concert déjà bourré d'énergie - Matthieu Chedid lui-même, dans sa loge, de sa voix douce et étonnamment apaisée après trois heures d'un total don de soi, me confirma ce pour quoi j'œuvrais, aidé d'un 0o formidable, depuis de nombreuses semaines  : "Demain, on fait le Mojo final avec tes élèves, ceux du clip qui a tant été vu ... Vous serez combien ? Besoin de vous garer sur le parking des artistes ? Je vais appeler Phil, il va vous aider à organiser tout ça ...".

 

 

Et me voilà douze heures plus tard, devant ledit parking, en un début d'après midi pluvieux et maussade contrastant avec les heures magiques qui s'annonçaient, précédant, aux côtés de mon collègue et ami Cédric, nos huit jeunes élèves.

 

 

Nous les avions jusque là laissés dans l'ignorance de ce qu'ils allaient vivre. Pour ne pas trop tôt les embarquer avec nous dans une attente immense qui aurait pu être déçue. Tout juste leur avions nous dévoilé dans les jours précédents que dix places avaient été attribuées à notre Atelier, permettant à toute la troupe de vivre un concert unique ce qui, dans l'esprit de notre projet, était déjà d'un enrichissement potentiel certain. Ils s'apprêtaient ainsi à faire le pied de grue sous l'ondée, des heures durant, dans l'espoir de se démarquer lors de la course inévitable qui opposerait, dès 17h00, les fans auxquels les portes s'ouvriraient en premier. Mais cette espérance fut trop tôt dissipée... Pas de sprint fou en vue. Je m'étais en effet résolu, malgré ma culpabilité naissante de devoir ainsi balayer ces rêves de galopades, bousculades et autres jeux de coudes, à leur dévoiler notre secret.

 

 

Le seul souvenir de leurs réactions à ce dévoilement inattendu - des cris de joie de tous aux larmes de quelques un(e)s - est encore et demeurera à vie, pour l'enseignant que je suis, une récompense d'une intensité et d'une beauté seulement comparables à la reception par un comédien d'une palme d'or voire - et encore, j'en doute - d'un oscar. 

 

 

 

 

Matthieu Chedid Mojo Zenith Toulouse

Dimanche 19 mai 2013, 14h10 - En plein milieu de l'annonce faite à nos jeunes protégés de la soirée -M-ojomentale qui les attend.

 

 

 

 

Tout juste quelques minutes ont passées que Phil, tour manager et saxophoniste, apparait et nous invite à le suivre. Badges d'accès rouges collés sur nos vêtements  - de quoi ne plus toucher terre pour les dix prochaines années - nous voici pénétrant dans le Zénith par la grande porte, celle des artistes que nous ne sommes pas, traversant le verdoyant et ovale patio des loges, nous plongeant dans l'immensité des coulisses jonchées d'éléments de décors plus audacieux les uns que les autres, gravissant les marches d'une salle immense mais vide encore de tout autre spectateur, nous juchant sur dix sièges réservés en plein cœur du carré VIP et contemplant - chanceux tels Gontran Bonheur -  la valse des balances lumières annonciatrices d'un spectacle hypnotique et dynamique. 

 

 

 

Mojo Zenith de Toulouse Mathieu Chedid

Maxi -M- et mini -M- raccords, 0o man hommage, balances lumières et dix Fontenillois pour 9.000 places 

 

 

 

 

Le temps s'efface, alors que nos dix paires d'yeux scrutent les consoles de mixages, les projecteurs, les circonvolutions aériennes d'Hocine, les ornements mouvants et réfléchissants, les techniciens, la scénographie, les caméras, les enceintes, la fosse encore vide, etc. Et voilà notre super-héros qui débarque, l'inénarrable 0o-man, souriant et lumineux, auxquels nos avant-bras gauches rendent, à sa seule vue, un hommage simultané et affectif. Il nous conduit en contrebas de la scène et je distingue, sur les frimousses de mes élèves, la tension s'installer lorsqu'ils réalisent que l'escalier qui se tient là, derrière eux, ils l'emprunteront d'ici quelques heures, chacune de ses marches passée devant les conduire inexorablement à être scrutés par près de vingt mille globes oculaires, si l'on s'appuie sur le principe évident mais non vérifiable que seuls quelques borgnes seront dans la salle. Moi-même je sens mon palpitant s'emballer peu à peu, désireux tout de même de donner le change, d'apparaitre presque confiant et détaché afin de soutenir les jambes parfois vacillantes de ces adolescents réalisant enfin pleinement le moment fou qui se profile.

 

 

Nous voilà sur scène, les huit protagonistes du clip parodique, tandis que Jérémy - un élève féru de technique - et Cédric - mon collègue rieur, animateur et monteur - nous observent en contrebas. 0o nous place. 0o nous conseille. 0o nous éclaire. 0o pose à intervalles réguliers des scotchs comme des repères, qui fixent sur le parquet le futur, fugace, futile et furieux rôle que nous aurons à y interpréter. 

 

 

Avides de pouvoir graver sur pellicule ces quelques minutes d'adrénaline qui déjà se matérialisent - teasing un jour, teasing toujours -, nous demandons, sans trop y croire, s'il nous serait possible de filmer le -M-ojo final pour lequel nous avons été invités. C'est qu'ayant prévu la réponse négative, nous ne nous étions équipés "que" d'un pied et de trois caméras, dont deux d'encombrements professionnels. Hmmmm hmmmm. Mais, comme pour parachever cette journée d'étonnements, notre super héros au tatouage "visuel" fit alors don à Cédric et Jérémy d'un badge jaune venant tenir compagnie, sous leurs pulls, à leurs prédécesseurs rouges, leur conférant par là même un "accès presse" illimité pour la soirée. Et voilà nos deux larrons discuter à n'en plus finir d'angles de prise de vue, de cadrages, de positionnements, de niveaux de batterie (point capital s'il en est), etc. Il était donc écrit que chacun des membres de notre Atelier vivrait une part de rêve ce soir !

 

 

Tout à notre joie sidérante, l'annonce que Matthieu Chedid ne pourrait s'attarder avec nous en fin de concert et que nous ne le rencontrerions certainement pas, l'artiste devant quitter en toute hâte et en bus la ville rose pour être présent le lendemain matin à Cannes en vue des répétitions du Grand Journal, n'entama l'optimisme de personne. Ce qui nous avait été offert jusque là était si inespéré, si providentiel que le bonheur exprimé par nos regards parvenait même à en remontrer au vilain stress se jouant chaque minute davantage de nos boyaux.

 

 

 

 

Article Mojo Zenith-Patchwork2+Les marches de la peur, 0o mode, répétitions finales et l'héroïque "caméra-man"

 

 

 

 

 

 

17h00  - Le temps, espiègle, s'accélère soudain ...   La salle se remplit peu à peu, nos jauges de trac avec elle.

 

 

 18h00 - Nach est sous la lumière. Les élèves sont sous le charme.

 

 

19h00 - "Elle" résonne et -M- apparait : débute alors un concert dense et intense, conté dans un précédent billet

 

 

20h00 - Les spectateurs communient avec l'artiste. Nos jeunes aussi. La sérénité de Matthieu Chedid et sa capacité à l'autodérision, ses échanges avec son public détendent peu à peu les traits des adolescents, alors même que l'instant fatidique approche.

 

 

21h00 - La salle est en fusion. Nos esprits aussi qui, inlassablement, se ressassent les pas du -M-ojo tandis que nos lèvres, dans un accès d'indépendantisme, fredonnent "en tête à tête" quelques succès chedidiens.

 

 

21h35 - Titre prédestiné, "Faites-moi souffrir" résonne. Et avec elle, le signal donné par maitre 0o. Nous sommes neuf à quitter les gradins, tandis que mon collègue s'installe derrière la caméra qu'il a pu installer dans le carré des ingénieurs son et lumière. Caméra-man est dans la place. 

 

 

21h45 - Patientant devant la coulisse, les élèves rient. Nerveusement. Le concert et son lâcher-prise semblent presque lointains : ce sont les marches de l'angoisse qui se présentent à nous. De l'angoisse, et du bonheur. Jérémy nous quitte là et s'installe, badge jaune en évidence sur son torse bombé de fierté, en contrebas de la scène, les barrières-crash dans le dos, la caméra au poing.

 

 

21h50 - Mathieu Chedid se présente à nous, entre deux rappels. Il apaise les adolescents, à quelques exceptions près : l'un des plus jeunes, alors que l'artiste remonte seul sur scène, le suit d'un pas hypnotique témoignant d'une appréhension légitime et dévorante. Sauf qu'il nous faudrait encore patienter quelques minutes dans la coulisse avant de le rejoindre pour le Mojo auquel nous devons prendre part à ses côtés. Frissons dorsaux. Mais c'était sans compter sur "Super 0o", qui stoppe à temps l'élève envouté. Un surhomme, vous dis-je !

 

 

21h51 - "Oualé" résonne, aérien. Chance rare d'apprécier le spectacle depuis la cantonade.

 

 

21h55 - Matthieu Chedid nous annonce. Nous gravissons les marches si redoutées. Et voici que le miracle scénique se joue de nous : chaque degré gravi, l'envie de profiter de l'instant, de lâcher-prise, supplante nos tracs. Me voici faire, presque inconscient, téléguidé, sur l'invitation de -M- et devant une foule nombreuse, l'annonce du Mojo Géant toulousain du 13 juillet 2013, que j'ai organisé avec le soutien moral de quelques fans issus des quatre coins de l'Hexagone. Nous nous plaçons enfin au-dessus de nos repères respectifs. La lumière s'estompe. Nos bras doublement tatoués se placent lentement devant nos regards pour un h0ommage public et mérité. La piste play-back crépite. Let's go !

 

 

 

 

Mojo des élèves de l'Atelier musical du collège de Fontenilles avec Matthieu Chedid

Mojo des élèves de l'Atelier musical du collège de Fontenilles avec Matthieu Chedid et sa bande - Zénith de Toulouse (mai 2013) (http://youtu.be/LkLRn73AE78)

 

 

 

 

      A la descente de scène, mes élèves paraissent transfigurés. Ils ont tout donné d'eux-mêmes : leur joie, leur peur, leur insouciance, leur énergie. Les voilà qui bondissent dans toute la coulisse, tels de petits marsupiaux. Mathieu Chedid quitte à son tour les planches et nous rejoint. Il nous félicite. Les adolescents jubilent intérieurement. -M- nous invite alors à le rejoindre en after show, malgré le long trajet de nuit qui s'annonce pour son équipe et contre toute attente : les jeunes explosent littéralement. 

 

Cédric et Jérémy nous ont rejoints. Nous voilà dans "nos" loges d'un soir. 0o man nous désaltère de boissons sucrées et d'anecdotes. Matthieu le rejoint et s'intéresse à chacun d'entre eux, à nos projets futurs et notre aventure passée, de sa voix calme et posée. Nous sont donnés à vivre des moments dont nous savons estimer la rareté et qui déjà s'écrivent à l'encre indélébile dans chacun de nos esprits. 

 

Instants-songes, instants-rires. Les musiciens s'attardent auprès de chaque membre de l'Atelier, Hocine-Nassim ayant même droit à ses propres groupies aux "petits mouchoirs". Et les pellicules numériques figent cette heure passée au milieu d'une belle famille technique artistique, d'une rare intensité.

 

 

 

 

 

Matthieu Chedid Dorion Fiszel Hocine Merabet Brad Ackley

Matthieu Chedid, Dorion Fiszel, Brad Thomas Ackley, Hocine Merabet, Lawrence Clais et l'Atelier musical du collège de Fontenilles dans les loges du Zénith de Toulouse - Mai 2013    

 

 

 

 

 

La soirée s'étire à n'en plus finir, et pourtant déjà s'achève.

 

 

Dehors, alors que quelques uns de nos jeunes protégés attendent de confiants chauffeurs et que résonnent les accords d'un Baïa joué par Matthieu Chedid, tout juste quitté, au milieu d'une foule de fans massée devant des grilles jusqu'alors fermées, s'attendant seulement à pouvoir applaudir le passage tardif de son bus ... les -M-agiques images de ce dimanche scénique s'attardent et défilent à l'infini dans nos esprits.

 

 

♪ ♪ On se projette, on rembobine, c'est fou tout ce qu'on imagine ♫ ...  et si on reprenait le film ? ♫

 

 

 

 

http://youtu.be/LkLRn73AE78 (Vidéo non visible depuis un mobile ou une tablette)

 

 

 

*   *   *   *   *   *   *

 

 

 

 

Au delà du plaisir et de l'expérience uniques procurés par cette soirée musicale, quel bilan pédagogique retirer de ce surprenant "cycle Mojo", fils de ma passion ancienne pour l'artiste, du hasard, de ce site, d'une jeunesse dynamique, du boulot de Cédric et d'entrevues fortuites ? Un enrichissement pluriel ...

 

 

Un lien nouveau entre jeunes et encadrants, pour commencer. Un rapport distinct du traditionnel fossé dressé, souvent trop profondément, entre l'élève et l'enseignant. Un respect et une confiance mutuels se sont établis, dès le tournage de la parodie à l'orée de l'hiver 2012, de part et d'autre. Confiance à mes yeux nécessaire à l'apprentissage, quel qu'en soit le cadre.

 

 

Le vécu d'une expérience scénique unique, ensuite. Qu'il s'agisse d'interpréter une chorégraphie ridicule dans les rues de Fontenilles, au vu et au su de leurs camarades déambulant là, ou devant une salle comble, les adolescents ont su se transcender. Par là même, ils ont acquis une confiance en eux nouvelle semblant parfois inébranlable, alors que plusieurs d'entre eux manquaient antérieurement à l'Atelier d'assurance, clef cependant indispensable à l'épanouissement personnel et qu'ils possèdent tous désormais dans leur trousseau d'avenir.

 

 

Enfin, une complicité accrue ou renouvelée entre des jeunes d'âges distincts mais qui ne se quittent désormais plus. Une complémentarité scénique renforcée, donc, plus que bienvenue alors qu'ils ont donné leur propre concert sous l'étiquette "Pressureless" - tout un programme - le 14 juin dernier, sur une scène ouverte, à Fontenilles... Concert dont Matthieu Chedid et son équipe nous ont demandé quelques images-témoignages, ce qui a participé encore, s'il en était besoin, à la motivation de cette très joyeuse bande. 

 

 

 

 

AFFICHE FINALE+

Affiche du concert de l'Atelier de création musical du Collège de Fontenilles - Juin 2013 - Affiche by Meremptah

 

 

 

 

N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à la vidéo de leur concert, et constatez avec nous les bienfaits précieux d'une soirée passée sur la scène du Zénith de Toulouse, aux côtés de Matthieu Chedid et de sa générosité, en matière de lâcher prise et de don de soi. Quelques titres du répertoire du chanteur à la lettre majuscule figurent d'ailleurs en bonne place dans le résumé ci-dessous. Enjoy !

 

 

 

 

(Vidéo du concert de Pressureless : http://youtu.be/caz5cMEX9Jw)    

 

 

 

 

 

 

 

2yeuxet1plume - Autour de Matthieu Chedid ~

Partager cet article

Repost 0
Billet écrit et publié par Meremptah - dans AUTOUR DE -M- (MATTHIEU CHEDID)
commenter cet article

commentaires

personal statement writing service 30/09/2014 07:50

Dossier estimable Je suis content que cet excellent informations utiles dans notre milieu il vous suffit répandue. Match refuser de nous tous autour de cette période typique excellente. Reconnaître personne.

moroccan oil 27/09/2014 11:54

Grand pour des faits très utiles pour moi. Parce que maintenant, je suis frais dans les blogs et aussi maintenant je suis besoin d'un grand article comme votre article actuel. Vous devez sélectionner correcte 1 depuis l'origine.

google cloud storage 27/03/2014 13:32

Wow! I really liked the pictures that you i have shared here. It seems that you guys are all having a lot of fun! I am glad that you are enjoying a lot without any worry in the world and like the confident stance in your pictures.

On-Off 01/12/2013 20:19

Bonjour, je reviens vers vous pour vous avouer que votre récit ne m'a laissé indifférent, j'y pense souvent.
Cet été, circulant en voiture avec mes louloutes (11 et 14 ans), nous écoutions (enfin, j'écoutais) une émission de France Inter sur -M-, et j'ai vu les enfants fredonner ses chansons...
J'ai fait le rapprochement avec votre aventure et une petite idée à germer: offrir leur 1er concert.
On se souvient toujours du 1er concert: pour le mien, j'avais 11 ans et c'était Richard Gotainer (pas de commentaire, svp), je vous parle d'un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître !...
Nous serons donc le Samedi 21 Décembre au Nikaia pour faire les "fous" en famille et surtout avec -M- (et son talent) et cela un peu grâce à vous...

Meremptah 02/12/2013 10:38

Merci ! Je suis très touché de votre message, et d'avoir été un peu pour quelque chose dans l'histoire du futur premier concert de vos filles ! Pour une première expérience, il n'y a pas mieux ;) De plus, vous y serez le jour de l'anniversaire de Matthieu...peut-être y aura-t-il des surprises ;) Profitez bien. Meremptah.

On-Off 31/07/2013 18:00


Une belle narration pour une très belle Aventure: Bravo et félicitations à tous !...


Salutations  de Nice.

Meremptah 01/08/2013 09:02



MERCI !



SUIVRE MATTHIEU CHEDID

 

 

LE SITE OFFICIEL DE MATTHIEU CHEDID

 

 

 

ARCHIVES AUTOUR DE MATTHIEU CHEDID

 

Articles Actualité Matthieu Chedid

 

 

PAGE FACEBOOK DE MATTHIEU CHEDID

 

Page Facebook Matthieu Chedid -M-

 

 

 

COMPTE TWITTER DE MATTHIEU CHEDID

 

Twitter -M- Matthieu Chedid

 

 

ABONNEZ-VOUS (NEWSLETTER)

________________________________________________

 

Pour être au fait de l'actualite de Matthieu Chedid -M- et ne passer à côté d'aucun des reportages, billets de concerts et reviews de 2yeuxet1plume ...

 

Pour découvrir les nouvelles paroles de chansons et photographies de Meremptah ...

 

Souscrivez à la newsletter du site !

 

VOS VISITES

________________________________________________

 

Compteur Global

 

Derniers Articles