Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'AUTEUR - MEREMPTAH

 

 

"Matthieu Chedid -M- par 2yeuxet1plume - Meremptah" alterne tant des billets scrutant l'actualité et les mystères de cet artiste guitariste (informations très souvent fournies par -M- lui-même ou ses équipes)  que des articles plus personnels : photographie, écriture, découvertes musicales, etc.

 

  Armé d'un Pentax K5, fidèle filet d'images, je capture par exemple, au gré de mes envies, instants de vie et tableaux naturels. Pas de sujets de prédilection, si ce n'est le beau, l'incongrus, l'intéressant.

 

Professeur d'Histoire Géographie, parolier SACEM, j'adresse un petit clin d''oeil à mes chers élèves de passage, anciens ou actuels : eh non, vos enseignants ne se morfondent pas, une fois les cours terminés, dans d'austères livres poussiéreux et barbants ... enfin, pas que !

 

 
~ 2 yeux 1 plume ~
Autour de Matthieu Chedid par Meremptah
 
 

L'ACTU DE MATTHIEU CHEDID -M-

________________________________________________

 
 

CONTACTS

________________________________________________

 

 

Nous envoyer un message privé

 

Contacter Autour de Matthieu Chedid 2yeuxet1plume

 

16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 10:15

 

 

VARIATION SUR UN APHORISME GAINSBOURIEN

 

 

Maudite matrice aux illusions

Qui me fait espérer

En des ombres assassines

En un sombre venin

Plus furieux que ce monde

Fait de désespérance.

 

Bêtes atroces, infernales,

Obscurcissez ce jour

Où je fus fait fils d’Homme.

Que je demeure couché,

Tranquille,

Et me repose.

 

Qu’elle vienne à moi

La barque décharnée

Au capitaine dont les captifs

Demeurent en paix.

 

 

 

 

P.S. : Le narrateur n'est pas l'auteur, si cela peut rassurer.

 

 

 

2yeuxet1plume - Autour de Matthieu Chedid ~
 

 

Partager cet article

Repost 0
Billet écrit et publié par Meremptah - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Andrew 10/04/2011 18:43



Toutes mes excuses, j'avais tort. Je cesse ces commentaires chronophages,


Et bonne fin d'année !



Meremptah 10/04/2011 19:02



Dois-je en déduire que c'est la fin de vos interventions ici ? Si oui, c'est très dommage ... Et vous n'avez pas à vous excuser. Bonne fin de ... week-end.



Andrew 09/04/2011 20:56



Et je regrette déjà ma réponse, car je ne crois pas vous "devoir" quoi que ce soit, malgré tout ce que vous pensez.



Meremptah 10/04/2011 09:54



Effectivement, vous ne me devez rien... Et pourtant, nous apprécions échanger ici. Vous vous le devez, semble-t-il, à vous même...



Andrew 09/04/2011 19:36



Je pensais à "l'incident" qui a eu lieu dans votre cours. Je devrais plutôt employer le conditionnel, je ne suis pas sûre de ce que j'avance, j'accorde (à regret) du
crédit à des rumeurs qui courent incroyablement vite. Et si, lançons-nous dans des hypothèses, elles étaient pourvues d'un tant soi peu de vérité, alors j'aurais cru que cet "incident" vous
aurait affecté. Mais ces hypothétiques suppositions ont formé un tourbillon qui retire le peu de sens que j'avais voulu donné à ma phrase initiale, aussi anglaise soit-elle (et il faut
reconnaître que toute tentative d'explication de ma part ne fait que vous embrouiller)


Alors bonne compréhension, si compréhension il peut y avoir.



Meremptah 10/04/2011 10:05



Effectivement, votre mot demeure incompréhensible, puisque le billet qu'il commentait n'a rien à voir avec cet "incident"... De plus, cet "incident" ne m'a pas vraiment affecté : il est des
etablissements où ils sont quotidiens ^^ Il m'en faut un peu plus...



Andrew 09/04/2011 14:29



On dit que la curiosité est un vilain défaut...



Meremptah 09/04/2011 16:23



Et je suis empli de défauts ... D'autant qu'apparement, cet évènement me "concernerait". Ou alors, je ne comprends vraiment pas le sens de cet aphorisme anglais.
Depuis le temps, vous me devez au moins une révélation... (même si j'en préfèrerais une autre). La curiosité ...



Andrew 08/04/2011 22:03



Je parlais d'événements plus récents...


(Et le "en quoi", ça sent le prof d'Histoire à plein nez!)


 


Pour l'anecdote, mon professeur de français en seconde m'a crue suicidaire. Je m'y connais en écriture noire. Toujours l'impression d'être plus juste, dans les
noirceurs de l'encre.



Meremptah 09/04/2011 08:38



Je suis curieux de savoir quels sont ces évènements auxquels vous faites référence... ^^