Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'AUTEUR - MEREMPTAH

 

 

"Matthieu Chedid -M- par 2yeuxet1plume - Meremptah" alterne tant des billets scrutant l'actualité et les mystères de cet artiste guitariste (informations très souvent fournies par -M- lui-même ou ses équipes)  que des articles plus personnels : photographie, écriture, découvertes musicales, etc.

 

  Armé d'un Pentax K5, fidèle filet d'images, je capture par exemple, au gré de mes envies, instants de vie et tableaux naturels. Pas de sujets de prédilection, si ce n'est le beau, l'incongrus, l'intéressant.

 

Professeur d'Histoire Géographie, parolier SACEM, j'adresse un petit clin d''oeil à mes chers élèves de passage, anciens ou actuels : eh non, vos enseignants ne se morfondent pas, une fois les cours terminés, dans d'austères livres poussiéreux et barbants ... enfin, pas que !

 

 
~ 2 yeux 1 plume ~
Autour de Matthieu Chedid par Meremptah
 
 

L'ACTU DE MATTHIEU CHEDID -M-

________________________________________________

 
 

CONTACTS

________________________________________________

 

 

Nous envoyer un message privé

 

Contacter Autour de Matthieu Chedid 2yeuxet1plume

 

30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 08:37

 

 

SUR L'ETAGERE

 

 

Je t’ai rangée

Sur le rayon des souvenirs

Loin des sourires

Et des regrets

De devoir partir

 

Sur la rangée

La plus haute des souvenirs

Et des soupirs

Tu es posée

Tu ne peux t’enfuir

 

 

Restes donc  là, sur l’étagère

Entre un Molière

Et mon dépit amer.

Ne bouges pas de ce cimetière

Oui, je t’enterre

Sur l’étagère.

Sur l’étagère.

 

 

Je dérangeais

Dans leur ballet mes souvenirs

Pour travestir

Nos belles années

En un lent martyr

 

Je t’enrageais

A faire frémir mes souvenirs

Qui vont trahir

Dans leurs travées

Ceux qui encore t’admirent

 

 

Restes donc  là, sur l’étagère

Entre un Molière

Et mon dépit amer.

Ne bouges pas de ce cimetière

Oui, je t’enterre

Sur l’étagère.

Sur l’étagère.

 

 

J’étais rongé

Par l’envie de me souvenir

Non pas du pire

Mais des années

Qui t’ont vue flétrir

 

Sur le trajet

Qui me fait me souvenir

D’autres désirs

J’ai déposé

Ton corps à ensevelir

 

 

Restes donc  là, sur l’étagère

Entre un Molière

Et mon dépit amer.

Ne bouges pas de ce cimetière

Oui, je t’enterre

Sur l’étagère.

Sur l’étagère.

 

 

© 2010

Paroles de "Meremptah"

Tous droits déposés

 

 

 

 

 

 

2yeuxet1plume - Autour de Matthieu Chedid ~

 

Partager cet article

Repost 0
Billet écrit et publié par Meremptah - dans Chansons (textes de Meremptah)
commenter cet article

commentaires